Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

CERTIFICATION : L'ABSURDITE JUSQU'AU BOUT DU SYSTEME.

8 Avril 2016 , Rédigé par Yvan MARZOLF

CERTIFICATION : L'ABSURDITE JUSQU'AU BOUT DU SYSTEME.

Les certifications à répétition : il n'y a rien qui va bien, du début jusqu'à la fin ....

Un exemple édifiant, qui démontre l'absurdité d'un système contre lequel plus de 800 diagnostiqueurs sont mobilisés en ce moment .....

"OPERATION MACRON 2016" pour dire ensemble "NON aux certifications à répétition"

Vous aussi PARTICIPEZ et faites passer, pour ne pas pas devenir l'un des prochains naufragés du diagnostic immobilier.....

Prochaine étape lundi 2 mai 2016 au Ministère du logement cette fois, pour espérons le, enfin dessiner notre avenir autrement ....

Monsieur Marzolf,

Pour faire suite à notre conversation de ce jour vous trouverez ci-dessous, l'exposé de la situation dans laquelle se retrouve, environ, 400 diagnostiqueurs certifiés par l'organisme CERTIFI.
Vous trouverez, également joint, le compte rendu de mon entretien avec le responsable accréditation des organismes certificateur du COFRAC.

1) CERTIFI :

J'apprends, par un confrère qui m'a appelé, que l'organisme de certification CERTIFI est en redressement judiciaire et ne souhaite pas renouveler son accréditation auprès du COFRAC .
De ce fait, après avoir contacté le responsable de CERTIFI, Mr Guisquet, j'apprends également que l'ensemble de mes certification ne serait plus valable et, donc, que je ne pourrais plus exercer ma profession ?? et cela à la date du 31 mai 2016, sans recours possible.
La seule solution serait, selon le COFRAC, de faire transférer l'intégralité des dossiers de certification vers un autre organisme certificateur, ce qui engendre, par diagnostiqueur, des frais pouvant aller de 600 Euros à 1800 Euros, sans, pour autant, avoir la garantie de fiabilité et de sérieux, de la part du nouvel organisme (vu comment sont réalisées les accréditations)

En clair et textuellement retranscrit de ma part ;
les propos du COFRAC ainsi que ceux du responsable CERTIFI, et bien que nous ne soyons pour rien dans ces défaillances :

"SOIT VOUS PAYEZ, SOIT VOUS STOPPEZ VOTRE ACTIVITE"

Il est bien évident que l'ensemble des diagnostiqueurs, certifié par Certifi, ne vont pas ENCORE repayer des sommes d'argent à fond perdu, à Certifi, qui clôt son activité fin mai 2016.
Les conséquences sont : soit environ 1000 personnes de plus au chômage (400 certifiés + les employés) soit des diagnostiqueurs certifiés initialement, qui exercent sans plus d'organisme certificateur de contrôle....

De ce fait : tous actes de ventes, de location, de travaux etc etc seraient caduques à compter du 1er juin 2016 (exonération du vice caché, purge loi SRU, Dpe + Dapp dans les baux, amiante avant travaux ou démolition etc etc ..)

A ce jour, l'ensemble de la chaîne de responsabilité se défausse :
CERTIFI en refusant de communiquer les dossiers de certifications, sauf à payer alors que eux seuls sont défaillants.
COFRAC en n'assumant aucune responsabilité vis à vis d'un organisme bancale qu'ils ont tout de même accrédité et en ne voulant en aucun cas intervenir vis à vis de Certifi : en leur intimant l'ordre de transmettre, sans frais évidemment, ou le faire à leur place, si besoin, l'ensemble des dossiers vers plusieurs autres organismes, en attendant les évolutions législatives, à venir, et en supervisant le suivi des certifiés concernés et enfin en assumant les responsabilités confiées par l'état.

Voilà la situation à ce jour, qui n'évoluera pas car OFFICIELLEMENT nous n'avons aucune informations à ce sujet (aucun courrier recommandé, aucun appel de certifi ni du Cofrac), ni de la part de CERTIFI, hors un malheureux mail envoyé par on ne sait qui à certains certifiés et pas d'autres (environ 50%), ni de la part du COFRAC qui ne communique en aucun cas, car : " se ne sont pas nos affaires" disent ils...
DONC POUR LE MOMENT ... IL NE SE PASSE RIEN ....


2) LE COFRAC :

En 2007, malgré une fronde générale de l'ensemble des diagnostiqueurs de France, la certification de personne a été mise en place, sous le contrôle de l'état qui a mandaté le COFRAC pour accréditer des organismes certificateurs de personnes, en résumé.
Il est bien évident que seul le lobbying de certains organismes de formations a pu entraîner une telle décision, de mettre à genoux des milliers de diagnostiqueurs immobiliers qui, de plus, devront tous les cinq ans remettre leur vie professionnelle en jeux, puisque l'examen initial n'est valable que 5 ans, sans contrepartie de formation obligatoire durant ces 5 années, chercher l'erreur.
Tout cela a, bien sur, enrichi, par Millions d'Euros, toute la chaîne de formation et de certification, (organisme formateur et certificateur) sans pour autant assainir la profession, si ce n'est par l'argent..
Et tout cela a fragilisé la profession par l'argent, et non par la compétence.
En effet quelle profession, à ce jour, doit repasser l'ensemble de ses examens initiaux tous les cinq ans, en payant au bas mots entre 3000 E et 6000 E ? aucune sauf diagnostiqueur immobilier....
Quelle profession à ce jour n'a aucune obligation de formation ? aucune sauf diagnostiqueur immobilier ...

LE COFRAC a donc la mission d'accréditer des organismes certificateurs, d'après leurs dires, il n'ont aucun regard sur la santé financière de l'organisme accrédité ni même, de ce fait, sur la pérennité de l'organisme en question.
Cela voudrait donc dire qu'un organisme accrédité par le COFRAC ( l'état pour mémoire ) peut certifier 500 personnes pendant 3 mois et fermer ... de ce fait ces 500 personnes ont payer , pour mémoire : 3000 E x 500 = 1500000 Euros sans compter les plus, et peuvent se retrouver sur le carreaux .. Vu que le COFRAC n'assume aucune responsabilité, tout cela est parfaitement légal.. Chercher l'erreur..

Le COFRAC se défausse totalement en matière de responsabilité et n'assume rien : c'est le COFRAC qui a accrédité CERTIFI c'est donc au COFRAC d'assumer les conséquences de cette accréditation.
Le COFRAC se défausse totalement quant à la communication, envers les certifiés, des organismes qu'ils accréditent, de ce fait lorsqu'un des organismes, qu'ils ont accrédité, fait défaut, personne n'est informé...
Le COFRAC n'a prévu aucune procédure OBLIGATOIRE, en cas de défaillance d'un organisme certificateur, ce qui entraîne, encore une fois, une absence totale de responsabilité de la par de l'organisme accréditeur, COFRAC dans ce cas.


Pour conclure, à ce jour, nous sommes 400 diagnostiqueurs à la merci de n'importe quelle demande financière sans aucune information de qui que ce soit .... Sans qu'aucun des multiples intermédiaires Certificateurs, CERTIFI, ou accréditeur, COFRAC ne nous aide pour assurer la continuité de notre activité, malgré le fait que l'ensemble de ses gens ont été rémunéré pour cela..

Si vous pouvez communiquer ce mail aux instances représentatives afin qu'une telle situation ne puisse plus jamais se reproduire.

Merci,

Restant à votre disposition pour quelques renseignements que ce soit,

Bien cordialement,

CC diagnostiqueur à Toulouse

CERTIFICATION : L'ABSURDITE JUSQU'AU BOUT DU SYSTEME.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article