Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

Prélèvement Amiante : un « Anti-crise » valorisant

27 Octobre 2008 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #AMIANTE



En ce moment les transactions sont aux plus bas, les prix de nos prestations aussi.


A priori donc, un peu plus de temps pour faire son métier correctement.


Ca tombe bien parce que dans le cadre du diagnostic amiante, une fois une mission allouée, personne ne peut vraiment nous empêcher de prélever. Les cartons des calos, les mastics anciens, par exemple….


A 24,80 HT une analyse MET sur le site de la Centrale (espaceV.I.P réservé aux membres)
, vous pouvez facilement refacturer  l’analyse  48 ou  56 euros HT, prélèvement compris ou pas.


Vous ne passez pas pour un voleur et surtout vous réduisez le risque de passer à coté d’un « oubli ».


Le retrait de calos ou d’enduits coûte la peau du … diagnostiqueur.


La liste des produits susceptibles de contenir de l’amiante est longue …..  Celle qui découle  des litiges  nés du manque de prélèvements  de matériaux dit «à faibles risques» aussi …


Travailler mieux chaque mission, c’est moins de frais, plus de marge et plus de sécurité pour vous !


C’est aussi montrer à tous que vous ne savez vous servir d’autre chose que d’un ordinateur.


C’est comme cela que vous passerez du statut d’O.D.I. à celui de professionnel reconnu !


Le prélèvement Amiante est donc bel et bien un "anti-crise" valorisant :-)


En signe de solidarité avec les diagnostiqueurs, l’opération chèque cadeau « adhésion » est prolongée jusqu’ au 30 novembre 2008.


A vous d’agir !


Bon courage et bonne semaine à tous.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

HH 30/10/2008 07:41

Salut Yvan,
je te mets un commentaire, tu en fera ce que tu veux, mais c'est mon avis, on peu en discuter, tu t'es peut etre mal exprimé, mais je t'informe que beaucoup de personne l'on lu comme moi ..........

A+
---------------------------------------------

Je suis assez déçu de l’argumentaire de cet article.

En effet, il apparaît que parce que les temps sont dur, il serait bon de faire enfin notre boulot et de profiter de la « captivité » de nos clients pour leur mettre des analyses afin d’alourdir les factures et donc nos fins de mois ……………………… je trouve ce principe malsain, et il ne servira pas notre métier ……………… nous ne sommes décidément toujours pas à l’abris de nouveaux articles dégradant ou émission dévalorisante ………………

Si c'est ça le commerce, je ne veux surtout pas être commerçant ..........

Yvan MARZOLF 30/10/2008 18:00


Je vois ce que tu veut dire, mais je ne pensais pas à celà :-)
  il ne s'agit pas de "charger la mule", mais d'arreter de courrir partout et de repartir sans avoir vu ce que l'on est normalement en charge de voir.....
Tu vois comme moi, lorsque tu interviens en démol la qualité des DTA que l'on te remet, tu vois aussi les "oublis visuels" dans les chantiers,  les "susceptibles de contenir de l'amiante" non
validés ..... :-) Difficile de voir plus quand on ne reste que 10 minutes.....
Il ne s'agissait que d'accroissement de qualité, pas de profit...... Bonjour la réputation ... Heureusement que j'ai bon caractère :-)


NoVice 29/10/2008 11:39

S'agirait-il d'introduire une nouvelle règle dans la norme NF X 46020 : le nombre d'échantillons analysés sera inversement proportionnel à à la situation financière du diagnostiqueur. Est-ce bien raisonnable ?

Yvan MARZOLF 29/10/2008 17:20


On est loin d'effectuer tous les prélevements reglementaires, sans quoi nos laboratoires ne seraient pas obligés d'acheter leurs microscope d'occasion :-) il s'agit tout au plus de commencer
par remplir complètement la mission :-)