Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

La Fédération Française du Bâtiment au chevet de l’emploi.

26 Mars 2009 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #Du travail pour demain


La Fédération Française du Bâtiment au chevet de l’emploi.

Pendant que la FNAIM  cherche la formule magique de la poudre à laver qui rendra le diagnostic immobilier plus jaune, la Fédération Française du Bâtiment recrute autour de « l’énergie ».

Ecoprêt à taux zéro : la FFB est prête ! (12/03/09 actualite.planete-batiment.com)

"La Fédération Française du Bâtiment (FFB) salue le lancement, par Jean-Louis Borloo, Ministre de l’écologie, de l’éco-prêt à taux zéro pour encourager les économies d’énergies dont la mise en place sera effective à partir du 1er avril 2009. Cette incitation à faire réaliser des travaux par des entrepreneurs et artisans est une réponse concrète au Grenelle de l’environnement et à la dynamisation de l’activité du secteur de l’amélioration-entretien.
Depuis plusieurs années, la FFB se prépare à ces marchés. Elle a en particulier lancé en 2008 le programme de Formation aux économies d’énergies des entreprises et artisans du Bâtiment (FEEBat). Au 1er janvier 2009, plus de 7.000 stagiaires ont ainsi été formés à l’approche globale et multi-métiers de la rénovation énergétique. A terme, l’objectif est de former 35.000 stagiaires par an.La FFB a par ailleurs lancé en octobre 2008, « Bâtir avec l’environnement », une campagne de sensibilisation auprès de ses chefs d’entreprises et artisans adhérents, sur le thème de la Construction Durable. Elle s’appuie notamment sur une charte d’engagements. Avec la signature de la convention sur la mise en place de l’éco-PTZ, les entreprises s’engagent toujours plus à Bâtir avec l’environnement."


Tiraillé entre « Bâtiment » et « Immobilier » le D.P.E. du diagnostiqueur indépendant ne vaudra bientôt plus grand-chose. Les « Conseillers Energie » labélisés ADEME, font déjà l’objet de critiques d’incompétence de la part de ceux d’entre vous qui les ont « testés »….

Bref, la question est de savoir quelle part du gâteau il restera aux « Diagnostiqueur Certifiés DPE».

Sans doute rien de plus que la rédaction du papier obligatoire légal s’il reste immobile à regarder d’autres brouter dans son champ. Petite consolation, actuellement les prix remontent :  plus de 4 euros dans les OPHLM redevient possible…

Reste,  nous le voyons tous que les « solutions » actuelles manquent de « conseils avisés» au moment de la rédaction du devis qui accompagne « l’étude ».

C’est par la spécialisation que le diagnostiqueur féru d’énergie trouvera sa place au soleil.
Pour vous convaincre, jeter un œil sur cette page dans la colonne de gauche…. (
cliquez ici)
L'on y parle de mise en route de chantier, d'études de bâtiment passif ou BBC/Effinergie, d'infiltrométrie ....

Combien d’entreprises Françaises savent faire à ce niveau ? Cette piste pourrait-elle convenir à vos aptitudes ?

Si oui, posez-vous la question : Combien de formations y conduisent ?

Ici nous n’en voyons qu’une, celle de l'un des plus grands spécialiste de l'habitat passif en France Jean Claude Tremsal. Le prochain « départ » c’est le 8 avril  ….. (
cliquez ici)

Bonne réflexion et bon WE à tous !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eric 27/03/2009 21:30

Bonsoir,
La certification DPE cela ne veut rien dire quand on sort de chez France Telecom avec une formation de 3 jours et que l'on se présente comme un professionnel du bâtiment en performance énergétique…chapeau.
Ca y est c’est fait je viens de me fâcher avec 80% de la profession.
Tant mieux notre métier c’est avant tout un métier du bâtiment.
Car chercher un plancher qui s’écroule en CREP et ne pas voir le mur qui lui s’écroule car cela ne fait pas parti du CREP … no coment.
Bon courage à ceux qui le mérite