Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

Indépendance du diagnostiqueur: c'est comme ça ...

20 Septembre 2009 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #LA VIE DE LA PROFESSION



Indépendance du diagnostiqueur immobilier,  réflexions entre principe et réalisme...

Vous avez sans doute été nombreux à recevoir ce mail de Christophe Cousse la semaine dernière…..

« > Bonjour,
> J'attire votre attention sur le fait que le journal « le Journal » est en contrat avec « Un grand Groupe » afin que chaque annonceur en immobilier dès la saisie de l'annonce se voit proposé systématiquement la réalisation de diagnostics pour le bien à vendre ou à louer et cela dans toute la France.
> L'opératrice propose un tarif et « Un grand Groupe »   fixe les rendez-vous. Sachez que la facturation est faite par le journal lui-même.
> J'avais contacté, il y a quelques mois, le président de « une grande Fédé » qui n'est autre qu'un directeur de chez « Un grand Groupe » (qui vient de changer de nom) et celui-ci a été plus qu'évasif sur la question de l'indépendance et de la transparence du diagnostiqueur.
> Voilà, maintenant c'est chose faite, les téléactrices de « le Journal » ont reçu une formation de base de « Un grand Groupe »   et, toutes les annonces de particuliers passent entre les mains de « Un grand Groupe »  .
> Je pense qu'il serait bon d'agir contre ces pratiques et en faire part autour de vous. »


Les questions jointes sont toujours les mêmes…. «  Encore du business qu'on n'aura pas car le filtre « Un grand Groupe »    est en place; est-ce bien normal d'être Formateur, Certificateur, diagnostiqueur en même temps? Qui choisit quoi? Que peut-on faire? »

Ca fait beaucoup de sujets dans le même billet. Mais fidèle à notre image tentons d’y répondre, sur le ton qui est le nôtre et en musique si vous cliquez d’abord ici)

- Est-ce bien normal d'être Formateur, Certificateur, diagnostiqueur en même temps?
 
Pas vraiment au regard des objectifs même de nos missions, mais les alertes d’où qu’elles viennent sont toujours restées sans suite, du coup il y a aussi des indépendants qui  forment pour X , certifient pour Y et « Diagnostiquent » pour eux-mêmes. Le modèle n’est donc pas exclusif à certains grands groupes et il faut bien l’admettre fait  vivre petits et grands. Alors c’est comme plein de choses, ce n’est pas normal, mais hélas jusqu’à preuve du contraire c’est comme ça …..

- Qui choisit quoi?

Pour bien connaître le commerce « local » , nous dirions que les contrats commerciaux sont comme des mariages. Il faut que les deux se plaisent et chacun met dans la corbeille de quoi satisfaire l’autre : parfois même sans que l’autre ne le lui demande, tellement on a envie de lui  plaire. Il y a encore des « célibataires » et nous n’avons pas besoins d’un tarot magique pour prédire que d’autres « mariages » suivront. C’est comme ça … aussi dans la vie.

- Que peut-on faire?

a/  Copier, puisque l’exemple vient du haut. Il y a plein de journaux gratuits ou autres en France et c’est finalement une bonne idée pour optimiser son apport de missions que de passer des accords avec la presse.

b/ Demander un nouveau texte de loi dans lequel on fera écrire qu’on ne peut pas travailler deux fois pour le même client, qu’on doit absolument trouver nos missions sans aucune aide  et  que tous les 2 ans, comme les commissaires de police, on s’impose une mutation dans une autre région. 

c/ S’inspirer de ce que l’on fait avec « Oze » et  créer un réseau puis une chaine de solidarité entre tous les acteurs du bâtiment qui ont décidé d’aller plus loin dans le service client. Plus vraiment 100% indépendants, mais à la sortie tous seraient gagnants. (Prochaines dates cliquez ici)

Du reste, tout à fait entre nous, « l’Indépendance », la vraie, celle qui au-delà de l’argent, fera de vous cet homme libre dont vous rêvez tant, la voulez vous vraiment ?

En 2007 devant le Conseil d’Etat nous n’étions que 0.004% (base 7000 diagnostiqueurs) à l’affirmer clairement et  beaucoup moins à payer l’addition finale ….. « C’est comme ça …. »

 A force de crier au loup, une grande partie de notre image a été ternie. Faut-il  encore dénoncer au risque de perdre notre petit solde de crédibilité ?

Vos réactions sur ce blog, cette semaine ou au-delà, de quelques tendances qu’elles soient, du moment que vous restez courtois, seront quant à elles  toujours les bienvenues….. 

Bonne réflexion philosophique et bonne semaine à tous !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article