Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

LA POSITION DE LA DGUHC 2/4 UNE REPONSE

2 Mars 2007 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #LA VIE DE LA PROFESSION

Voici la première des réponses possibles pour qui ne veut pas voir.......

 
Ce texte est un témoignage authentique et boulversant que j'ai reçu vendredi soir, il vaut mieux que tous mes arguments..... A lire absolument....

Une petite abeille est en train de se faire griller les ailes.

Après une période de chômage de 4 années, suite à un accident où elle n’a pas su assurer son atterrissage d'’une descente d'’échafaudage, arriva la fin de ses droits. A 58 ans, aucun employeur ne voulant d’'elle,   elle eu alors l'’idée de créer sa ruche pour conserver son toit. Après avoir passé 20 années dans le bâtiment où elle construisit et entretenus la ruche des autres, elle se dit qu’'il serait bien de rester dans le métier quelle connaît le mieux, mais que faire ?

Elle s'’interrogeât, démarchât pour savoir dans quel secteur porteur elle pourrait faire son nouveau miel. Après avoir butiné ici et là, elle connue un jour une autre abeille qui lui dis, vient dans le métier du diagnostic technique immobilier, tu trouveras des champs entiers à butiner et avec toutes tes connaissances tu n’'auras pas de mal à faire ta place parmi tous ceux qui œoeuvre pour le bien de la santé et de l'’environnement, mais pour cela tu dois être certifiée parmi les meilleures abeilles, tu devras payer tout d’abord les certifications que tu devras absolument obtenir.

Avant d'’entreprendre toutes les certifications qui lui sont nécessaires pour pouvoir travailler dans sa ruche, elle acheta des revues du métier qui bien entendu lui vantaient qu’'il n’'y avait pas assez de diagnostiqueurs. Elle vola de salon en salon pour s'’informer et rencontra des professionnels de matériels qui eux aussi assuraient à la pe’tite abeille qu’'elle n’'avait pas à s’'inquiéter, que le marché était très porteur, enfin, elle se laissa convaincre et fière de cela, elle s’'engagea dans la certification.

Elle entreprit ce parcours à la certification et reçu tout ce dont elle avait besoin. Alors fière d'’avoir en poche ces certifications et de penser qu’'elle pouvait œoeuvrer pour le bien de tous, elle entreprit le parcours de l’'abeille combattante pour obtenir les aides nécessaires car sans un sous en poche il lui était difficile de monter sa ruche.

Enfin, elle convainquit banquier, aide du département, elle obtenue des sous, acheta son matériel et fière de tout cela, comme toute bonne laborieuse elle s'’élança à l’'assaut des grands espaces.

Malheureusement, depuis qu’elle a créé sa ruche en mai 2006, elle apprit à ses dépends que la vie n'’était pas si facile que ça, les agences immobilières qu’'elle sollicita lui dirent :"-Mais abeille ne vient pas butiner sur nos champs, ces espaces nous sont réservés, tu ne vois pas ?"

Elle s’'activa mais rien n'’y fit. Aujourd’hui, elle n'’a plus un rond en poche et au bord de la faillite, elle sait déjà qu'elle ne sera pas parmi les nouvelles nominées 2007 et que bientôt viendront les frelons  pour finir de la descendre en flamme, alors que faire ?

Elle a bien d’autres champs à butiner car elle connait bien le bâtiment, mais c'est dur de se refaire un nom, surtout que son temps est compté, la banque n’'attend pas, même si elle fait de gros profits.

Pour en arriver là, si elle avait sut, elle ne se serait pas engagée et ne le recommande à personne avec la nouvelle politique qui se dessine.

Aveuglée par le mirage qui est vaporisé ici et là, pour nourrir toutes les professions connectes qui vivent dessus, elle n'’avait pas vu que la propriété des autres on n’'y touche pas, les barrières sont invisibles mais bien existantes.

Aucune certification ne pourra s’'élever contre la complaisance de certain pour satisfaire des donneurs d’ordres qui peut scrupuleux ne ferons jamais de bien pour la profession et l'’assainissement du parc immobilier.

C'’est malheureux car il y aura toujours des gens qui seront grugés dans cette histoire.

Militons ensemble, soyons des abeilles réfractaires au système, soyons combattantes, pour la sauvegarde de l’espèce car le jour où il n’y aura plus d’abeille se serait la fin de tout.


L'’abeille en question !

Votre plume ne manque pas de finesse petite abeille et j'espère pour nous tous, que Monsieur Jacq y sera sensible.
C'est en effet tous les problèmes que la certification ne vient pas résoudre : l'égalité des chances, l'indépendance et le droit de travailler ! Ils doivent être présents et fondement des textes à venir, car d'eux dépend directement la qualité des prestations......
A suivre .......

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Noandre 03/03/2007 11:30

Ah oui, je compatis totalement, pauvre abeille et je dirai même pauvres abeilles qui se font spolier dés la sortie de la ruche, d’ailleurs cette ruche, combien de temps vivra t-elle encore. Ne faudrait-il pas à l’instar de la « mise en danger de la vie d’autrui » instituer un délit de « mise en précarité d’autrui » ?
 
Comment ce devoir de conseil, qu’on nous impose implicitement à nous diagnostiqueurs, peut-il échapper aux centres de formation ? Pourquoi ne dit-on pas aux diagnostiqueurs qu’un analyseur de plomb ne s’amorti pas ou tout du moins ne fait pas gagner d’argent ?
 
Pourquoi ne dit-on pas que dans les textes il est fait mention d’une obligation de la part des diagnostiqueurs de suivre à la lettre les obligations passées, présentes et surtout futures en matière d’organisation du cabinet et surtout en obligation de moyen ?
 
Demain si le législateur oblige l’utilisation d’une caméra thermique pour faire des DPE ( 7.000 € à 15.000 € HT voir DIMAG excellent publicitaire ) , si il oblige à investir dans un détecteur acoustique de termites à 5.350 € HT ( Fondis AED-2000L), même si vous ne faîtes que des expertises dans des immeubles béton récents…etc, etc…à chaque expertise son appareil ultrasophistiqué, plus éventuellement la camionnette qui va avec, vous imaginez prendre le métro avec tout ce matériel ? et si vous allez dans Paris ou Région parisienne, avec les embouteillages vous faîtes combien de rendez-vous par jour ????
 
Et n’oubliez pas, nos « Gesta-controleurs » sont là pour vous faire respecter tout ça, sinon terminé la certification provisoire, retour case ANPE….