Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

PAS BESOINS DE FORMATIONS INITIALES POUR ETRE CERTIFIE

29 Avril 2007 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #LA VIE DE LA PROFESSION

 Voici un mail que jai reçu. Hélas , ce Monsieur a raison ......

Bonjour Yvan

Nous venons de tenir une réunion dans le cadre du Groupement Professionnel (GIE)

que nous avons mis en place depuis plusieurs années, et nous avons bien entendu débattu du sujet actuel qui nous anime tous : La certification.

Chacun a potassé un p'tit peu, mais pas trop encore, les conditions générales présentées par les différents organismes "certificateurs" notamment pour les tarifs, et les pré-requis pour les inscriptions.

Il semblerait, qu'en fin de compte, il n'y ait pas vraiment de pré-requis nécessaires pour s'inscrire aux certifications ?

J'ai parcouru, en vitesse, je l'avoue, vu le peu d'intérêt que je porte au sujet (mais faudra que je m'y mettre un peu...) les dossiers d'inscription, et je n'ai pas trouvé de référence à la constitution d'un dossier contenant Attestations de stage, ou de compétence (amiante), modèle de rapport, etc....

Donc, on peut s'inscrire aux certif sans avoir suivi vraiment de formations.


Avez vous de votre côté cette même appréciation ?

 
Si c'est le cas....c'est encore plus de la fumisterie (on s'en doutait déjà) Car on va trouver rapidement des arnaques à la certif... (comme dans les auto-écoles....)

Cher Yvan, éclairez moi.

Dites moi que je rêve, cela me rassurera.

Prouvez moi le contraire.

J'ai sûrement du sauter une ligne dans les pages du Blog.

Merci d'avance

Cordialement

PF

Cher Monsieur,

Hélas oui vous commencez à comprendre:

"Pince mi "et "pince moi " réunis ne suffiront pas à vous réveiller, car vous l'êtes déjà et vous ne rêvez pas.... Pas besoin de pré requis :La Certification doit être ouverte à tous,  ça a même été répété à Poitiers....

Le rêve n'est pas fini cher Monsieur, je vous raconte la suite, la certification que vous achetez est pour l'heure illégale si votre examinateur ne dispose pas d'un diplôme de Droit délivré par une Faculté Ad Hoc.

Sauf à s'assurer que l'examinateur qui vous a "Certifié" est titulaire de la capacité juridique à vous établir ce droit d'accès à nos beaux métiers, les Notaires, très sereinement, s'apprêtent  donc à joindre des "faux" aux actes authentiques.

La certification est,  nous le savons tous maintenant,  la solution la moins adaptée à nos problèmes :

 

1/ Elle ne valide rien du tout en terme de connaissances acquises, du moins dans sa formule actuelle.

2/ Elle ne servira à rien pour traiter les problèmes de fond liés aux pratiques douteuses que génère un marché dont tous les acteurs sont loin d’avoir compris le but et la finalité, tant l’argent les aveugles.

C'est pour ça que moi je reste hyper ZEN, je sais que si rien ne change, nous serons nombreux en Novembre à être Certifiés d'office à des prix discount.

Du coup, le fait de ne pas m'inscrire est pour moi  une forme de résistance passive, grace à laquelle  je risque juste de payer moins cher un document qui me sera remis sans grand contrôle.

Maintenant si vraiment on veut garder le système actuel, on peut aussi envoyer les examinateurs à la faculté et en reparler dans 3/4 ans quand ils sortiront....

Mais en attendant si déjà je dois payer une personne qui n'est même pas qualifiée pour faire ce qu'elle est censée faire, c'est sûrement pas avant d'avoir en main mon papier.....

Le COFRAC saisi de la chose par deux fois, a une réponse on ne peut plus claire, je la mettrai en ligne dès demain après le passage du Facteur....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie galante 29/04/2007 09:43

Il est normal qu'aucun pré requis ne soit demandé pour entamer le processus de certification. Dans la mesure où la certification est obligatoire tous les candidats doivent au départ être sur un pied d'égalité. Dans le cas contraire cer serait une mesure discriminatoire contre laquelle chacun se serait levé...à juste titre.
Sur le fond chacun sait que le processus voulu par le gouvernement n'est en aucun cas un processus de vérification d'une quelconque compétence, tout au plus les organismes de certification doivent vérifier un niveau de connaissances non défini d'ailleurs et la connaissance d'une méthodologie.
Tous les débats qui traversent la profession depuis des mois fon t le plus souvent abstraction d'un élément : le métier et les compétences nécessaires pour l'exercer. On discute de la forme mais jamais du fond car c'est cela qui dérangerait . Cela dérangerait l'administration mais aussi les consommateurs, les assureurs et enfin une bonne partie des diagnostiqueurs. Si la qualité de notre travail et nos compétences faisaient obket d'un véritable débat, je suis assez convaincu que le système mis en place depuis plusieurs années des diagnostics immobiliers imploserait. Car dans le fond, ce qui importe la majorité d'entre nous, c'est l' aspect économique. Tout cela est affaire de choix et de conscience n'est ce pas Homo sapiens sapiens economicus !