Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

DPE : On vous souhaite bien du plaisir…

22 Février 2011 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #DPE-PTZ écolo


Le dernier billet de « l’UFC-Que Choisir  » va encore mettre un vilain coup de projecteur sur les compétences des diagnostiqueurs.

Dans un billet mis en ligne lundi sur son site Internet, l’UFC-Que Choisir  livre les résultats d’un Nième « test de compétence » des diagnostiqueurs immobiliers. Les conclusions sont sans appels : «  En 2011, force est de déplorer que rien n’a changé. Sur 4 maisons visitées par 16 diagnostiqueurs : deux maisons ont été classées dans pas moins de 3 classes énergétiques différentes, une a été classée dans 2 étiquettes différentes, une seule s’étant vue attribuer la même étiquette énergétique par tous ces « professionnels ». 
Et d’ajouter : «  Une des maisons enquêtée a été classée, selon les diagnostiqueurs, en C, D ou E, avec une estimation de consommation de 134 kWh à 244 kWh par m2 et par an, soit une facture annuelle variant de 1000 à 1800 euros »
En conclusion  l’UFC-Que Choisir  demande  aux pouvoirs publics :
«• D’adopter sans délai des mesures techniques pour fiabiliser les Diagnostics de Performance Energétique.
• De rendre opposable le DPE entre l’acheteur et le vendeur pour que la responsabilité du diagnostiqueur puisse être engagée en cas de diagnostic erroné.»


C’est intéressant de constater que d’un coté on demande aux pouvoirs publics des mesures techniques pour fiabiliser nos calculs (donc nos résultats) et qu’on lui demande en même temps d’engager notre responsabilité…. Les compagnies d’assurances vont surement apprécier…..
 

Au début du mois d’avril, un nouveau bus partira en Autriche dans le Vorarlberg. A son bord des constructeurs, des architectes, des bureaux d’études… Certes ce ne sont pas des journalistes, mais ils ont pris la peine d’étudier la thermique du bâtiment. Ils ne confondent pas « notes de calculs règlementaires » et « études thermiques ».
Ils savent que le modèle français basé  sur « l’énergie primaire » ne marche pas quand il s’agit de garantir les résultats !

 


Changer la base de calcul ou faire deux études au lieu d’une, logiciels de calcul type  RT contre le logiciel PHPP  … Lequel va l’emporter ? Les coefficients de conversions qui permettent toujours de « tricher » ou le standard européen que le monde entier est en passe d’adopter ?
 A la décharge du modèle français, il faut cependant souligner qu’il offre la possibilité de gagner un peu de temps, celui qu’il faudra à nos entreprises du bâtiment pour apprendre à construire autrement.
Reste que si la France fait l’autruche au lieu de faire des progrès, ce n’est pas aux diagnostiqueurs d’en faire les frais !

 


A l’origine le DPE était le seul diagnostic dans lequel notre responsabilité ne pouvait être engagée du fait même que tous avaient conscience qu’il restait « des calculs conventionnels » à améliorer. Ensuite nous avions constaté que malgré le même algorithme les logiciels donnaient des résultats différents. A ce jour, seuls trois logiciels sont validés officiellement « écart inférieur à 5% » quand on y introduit les mêmes données…. Rappelons pudiquement qu’il aura fallu attendre près de 4 ans depuis vos premiers « coups de gueules », ici même,  sur le sujet…. 

 

Aujourd’hui, les ingénieurs sérieux qui planchent sur le sujet, admettent volontiers un écart de consommation d’énergie  qui peut varier de plus ou moins 50% selon les occupants du bien et leurs habitudes. Finalement, les « estimations conventionnelles » qu’indique cette dernière étude serait donc  moins éloignées  que les consommations réelles observées dans certains nouveaux immeubles « BBC »… Alors pourquoi nous donner toujours « la priorité » ?

Tant il est vrai que c’est souvent plus facile de dire que les hommes sont mauvais plutôt que de reprendre depuis le début, l’étude d’un modèle qui à ce jour reste toujours fondamentalement imparfait …. 
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

gaillard didier 21/03/2011 08:34


bonjour , je nvisage dans un futur proche de passer la certification dpe .habitant montpellier , pouvez vous me recommander un organisme de formation serieux dans la region .
merci d avance .


Yvan MARZOLF 21/03/2011 09:25



C'est exactement pour pouvoir répondre à ce type de question que j'ai créé "La Centrale". Vous n'êtes pas obligé d'être membre pour vous le noms des centres qu'elle recommande et je fais
déjà pas mal de pub pour les partenaires sur ce blog, pour ne pas en rajouter ici  Mais vous pouvez me joindre
(entre midi et 2 sur mon portable je suis plus "disponible") Le numéro ? Vous le trouverez en bas de toute les fiches produits du catalogue ...A bientôt



Fabrice 23/02/2011 11:45


Bonjour,
Au vu du précédent commentaire, je citerai la société ALLO DIAG et sa prestations à une trentaine d'euros sur 2 bâtiments représentant près de 1000 m² de surface... Peut-être sont-ce les mêmes
margoulins... Juste d'habiles profiteurs (bien que dans ce cas, le mot débile serait plus approprié!) qui n'ont pas peur de faire du n'importe quoi car on ne peut rien leur opposer...Vivement que
ça change!
D'un autre côté, avec des algorythmes du CSTB issus de la RT88 et des prix bloqués en 08/2006, faut pas s'attendre non plus à des résultats bien fameux, et lorsqu'il est prévu une éniéme
augmentation du prix du gaz et de l'électricité, faut se poser la question à qui profite le crime?! Ce qui m'énerve aussi est que moi, thermicien de métier, je suis comparé dans mon travail à des
"pros" qui ont été formés en 3 jours à la thermique du bâti...Y'a comme un probléme, non? eux, ce qui les interesse, c'est plus de faire passer l'étiquette "énergie" en catégorie D même s'il il n'y
a pas d'isolation et du chauffage électrique pour faire plaisir à l'agence immobilière et son potentiel acheteur primo-accédent, et qui exerce ainsi une pression sur leur activité!
Mais le plus dégoutant, c'est de qualifier un bien isolé et rénové avec un chauffage au bois performant (plus de 85% de rendement sur n'importe quel poêle à granulé...et un rendement "officiel"
d'une trentaine de %)...Là aussi, a qui profite le crime???


eric 22/02/2011 20:34


Bonjour à tous
Ma réaction concerne et ne concerne pas le DPE.
Je suis DIAGNOSTIQUEUR et je le revendique.
Mais tous les gens qui s’engraissent sur notre dos …^perso raz le bol.
A commencer par l’état et je ne nomme pas le reste car politique commerciale oblige... quoique je ne suis pas anonyme.
Maintenant les bonnes nouvelles…enfin pour certain ….et de sources sur (je ne les cite jamais) :
Les diagnostiqueurs sont dans le collimateur de « l’état ». 2012 arrive et pas pour la fin du calendrier Maya.
Enfin…peut être le ménage va commencer.
Pour un travail de qualité il faut une formation de qualité, une certification de qualité et un travail de qualité….ça c’est fait j’ai de nouveaux amis et dans tous les domaines.
Peut être (encore une fois) comprendrons nous qu’il faut communiquer entre nous, et ce n’est certainement pas Yvan qui me dira le contraire car il le fait depuis tant d’années.
Notre métier « bat de l’aile » et la qualité des prestations nous le prouvent encore une fois par l’article d’Yvan.
Je souhaite bon courage à tous ceux qui respectent les règles tarifaires que nous imposent une prestation de qualité et de responsabilité…
Les notaires et agent immobilier ne peuvent nous imposer notre travail (tarif temps delais)car, quand nous sommes passés il sont tous dégagés de leurs responsabilités.
Méditez et n’oubliez jamais que nous sommes les seuls responsables devant un tribunal…et que nous sommes les moinsss rémunérés.
Ces propos n’engagent que moi.


blot christophe 22/02/2011 19:53


si ce commentaire que je signe , dérange certains , rappelez-moi
il y a tellement d'énergie dans nos concitoyens , que nous restons en tête de la productivité mondiale par habitant , par contre , sur le plan de l'intelligence , aie !!!!!!!
oser bosser avec des logiciels qui ne sont que des superpositions d'algoritmes aventureux et basiquement scolaires datant de quand , oui de 2006, en 2011 ,et ne recevant du public , des notaires ,
des pouvoirs publics , des agences immo , de la presse et médias affiliés que du mépris, sans rire avez-vous fait étudier ou analyser ces logiciels par des gens qui bossent dans l'industrie , le
résultat navrant après qq pages ouvertes et --- imprimées -- oui imprimées les belles pages des beaux rapports trafiqués pour que la maison se vende mieux ou pour dire qu'on OUTREPASSE NOS DROITS
dans le Cher , parceque l'on fait un DGI pour éviter un drame ,mais qui fendille le socle d'argile de certaines agences "réputées " et tout cet Amiante enfoui, dissimulé,!!!
ces années de formations dérisoires dans des petites chambres d'hotels en 2 jours et demi incluant la pose ou la pause ( avé l'ascent)
quel beau métier et certifié de surcroit ,ah certifié oui certifié mais moisi et surtout pas en or massif pour anoblir la profession
nous enrichissons le tonneau des Danaides de l'état , nous nous prostituons jusqu'au dernier souffle, après avoir payé en empruntant des sommes artificiellement gonflées
mais de quel métier parlons -nous ?
ah oui
ah les diagnostiqueurs
c'était quand ?
ben au début des années 2000 !!!!

Pendant ce temps les Indiens , les Chinois , les Brésiliens , ben quoi ?
Y bossent c'est tout


Frédéric 22/02/2011 19:41


Bonjour,
C'est bien beau tout cela, mais le pb restera tant qu'il y aura des bouffons pour faire des DPE vente à 37 € TTC. Vu à côté du muy dans le VAR en Janvier 2011. Vous croyez vraiment qu'a 37 € , il a
utilisé un laser mètre.
(société d'Aix en Provence)
Il faut le rendre opposable et vite, et saker les gougnafiers. Ras le bol de passé pour des voleurs.
Frédéric