Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

Février 1996 – février 2011 : 15 ans déjà que le Diag Immo est là !

9 Février 2011 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #LA VIE DE LA PROFESSION

Ce mois ci, nous célébrons le 15ème anniversaire du Diagnostic immobilier.
15 ans nous séparent en effet du 8 février 1996 date du 1er texte fondateur de notre profession.

15 ans de tâtonnements, de perfectionnements, mais aussi de dérives dénoncées sur ce blog régulièrement depuis 2006 soit durant le dernier « tiers-temps »…

Notre marché a bien évolué depuis ce premier texte. Les missions se sont enrichies et diversifiées, mais dans le même temps, les tarifs du début n’ont plus rien à voir avec les prix pratiqués actuellement.

L’un dans l’autre cependant et quoi que l’on puisse voir, dire ou écrire régulièrement, il reste les faits : la plombémie a bien baissé dans le pays, les ouvriers du bâtiment sont plus sensibles au risque amiante qu’avant, nos missions quand elles sont effectuées sérieusement, sont comprises et respectées des clients. (enfin généralement...)

Reste que pour beaucoup « d’anciens », le métier est devenu « plus pollué que dans le temps », mais force est de constater qu’il fait toujours briller les yeux des nouveaux entrants. Le diagnostic immobilier est un « adolescent » turbulent.

Pour autant et parce que comme vous surement, sinon vous ne seriez pas ici en ce moment, j’aime toujours ce métier, je dirai du diagnostic que s’il est encore « adolescent », s’il a encore besoin du gouvernement pour faire payer plus vite une certaine catégorie de clients, il n’en est pas moins responsable pour autant.

Et d’ajouter, parce que c’est la pure vérité, qu’il a souvent fait preuve jusqu’ici souvent d’une grande maturité quand il s’est agit de défendre la santé et la sécurité des gens, d’asseoir son indépendance vis-à-vis de tous les acteurs du bâtiment et de respecter ses clients en refusant le commissionnement.

Coincé entre « l’Immobilier » et « le bâtiment » souvent exploité par les premiers et dénigré des suivants, le diagnostiqueur immobilier libre et indépendant est loin d’être devenu servile comme le voudraient certains groupes puissants.

Les enfants turbulents sont aussi devenus de grands communicants, capables d’entrainer les fédérations et de « faire le ménage autrement ».

Nos métiers sont des métiers règlementés, l’on ne peut pas tout y faire impunément, les "adolescents" que nous sommes, l’ont tous compris assurément.

Reste à faire passer le message à toute la population maintenant et à nous valoriser différemment. En jouant la qualité et le perfectionnement dans tous nos secteurs d’activités, en affirmant plus fort qu’avant notre volonté et notre engagement.

Bref, à faire ce que nous faisons en ce moment.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JAEGER 18/02/2011 22:05


bonjour
avant de faire du diagnostic immobilier je faisais du controles techniques en électicité et si vous le permettez je vais poussez un coup de gueule sur la profession
je bannis d'emblée le terme immobilier qui ne correspond qu'a l'étiquette commerciale de certains donneurs d'ordre
quand au role que les experts (diagnostiqueurs) ont a jouer il n'est pas représentatif du point de vue de l'opinion public et encore moins des institutions
les anglo saxons comme d'habitude ont déja compris l'importance des controles avant la vente d'un bien
et la ont ce marre car c'est l'acheteur qui cherche le meilleur expert pour trouver les défauts d'un bien
alors qu'en france c'est le vendeur qui fixe les régles du jeu
ne soyons pas dupe il fixe le prix le plus bas pour une prestation souvent incomplète ou erroné et l'acheteur ne cherche qu'un DPE max qui lui donnera un pret maxi
quel rigolade il est temps de changer les règles du jeu sinon la profession n'existera plus
d'ailleurs un diplome est sur les rails et un train de mesure va complquer son travail (DPE envoyé à l'ADEME, certifications à repasser,surprime d'assurance )
le tableau est noir
c'est la FRANCE
cdt
un expert


Yvan MARZOLF 18/02/2011 23:26



Si la France est la première destination touristique du monde, c'est sans doute aussi parce que les francais sont atypiques... mais je suis d'accord avec vous pour dire que ce n'est pas ma belle
phrase qui va faire bouillir la marmite du diagnostic.... Hélas...Merci pour ce rappel au fondement de bien des disfonctionnements.