Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Diag immo - LDI

Les termites ne sont pas toujours informés que le gratuit n’est pas assuré.

3 Novembre 2014 , Rédigé par Yvan MARZOLF Publié dans #TERMITES

C'est extrait de "Parole de Diagnostiqueur" ,à lire dans le numéro d'Habitat Naturel de ce mois. Ca fait pile poil un an que ce magazine relais tous les deux mois les messages d'informations que des diagnostiqueurs libres et indépendants nous font remonter régulièrement.

 

Parole de diagnostiqueur : Les termites ne sont pas toujours informés que le gratuit n’est pas assuré.

 

C’est hélas un classique depuis des années dans le diagnostic immobilier. Pour cause de « diagnostic périmé », le changement de date du rapport se fait sans visite pour valider que la situation n’a pas changée. Avec le diagnostic amiante et la loi carrez (le mesurage des appartements), les termites sont dans le tiercé gagnant des sujets évoqués devant les tribunaux régulièrement.

 

Pour comprendre ce qui suit, il vous faut juste savoir que les termites se reproduisent toute l’année et se déplacent régulièrement. Aucune d’entre elles ne sait lire et écrire et toutes se fichent des règlements. C’est la raison pour laquelle  ce diagnostic « sur le vivant »  n’avait qu’une durée de validité de 3 mois à son lancement.

 

Trois mois, c’était un peu court parfois entre le compromis de vente et la signature de l’acte authentique, surtout si la banque se fait prier. Alors il a été décidé le 23 décembre 2006 de porter à 6 mois  la durée de vie du Diagnostic termites pour éviter à tous de perdre du temps et donc de l’argent.

 

Avec la crise, le marché de l’immobilier s’est effondré. Les ventes qui devaient se faire et qui finalement ne se font pas sont devenues monnaie courante dans tous les départements… Du coup les dossiers trainent dans les armoires et quand finalement l’agent immobilier est arrivé à faire baisser suffisamment le prix de son client, dès qu’un prospect se présente,  il faut ressortir le dossier « en urgent ». En face, le diagnostiqueur immobilier attend généralement toujours d’être payé, car la vente tardant, personne n’a plus d’argent. Les Notaires et les agents immobiliers ne font pas d’avance pour leur client.

 

C’est ce cercle vicieux qui conduit souvent à ce que des Notaires ou des agents immobiliers pressés par le temps, demandent à des diagnostiqueurs pas toujours très conscients des risques auxquels les exposent leurs documents de « renouveler gratuitement le diagnostic précédent ». Le tout sans vérifier que des termites ne sont pas venus entre-temps.

 

L’affaire se complique  naturellement, si au mépris des « petits arrangements », les termites ont décidé de s’installer durablement chez celui qui vient d’acheter le bâtiment. Surtout quand ce dernier constate avec effarement que plus les bestioles sont petites et plus elles sont facturées chères au client, au moment où il reçoit les premiers devis des professionnels du traitement compétent.

 

Mais le plus dur reste à venir, car quand l’affaire passera en jugement, faute de ne pouvoir présenter  de facture, le diagnostiqueur se retrouvera seul sans assureur pour couvrir son égarement. Alors quand l’huissier viendra finalement lui signifier son jugement, le diagnostiqueur trop généreux vis-à-vis de son client, n’aura d’autres choix dans la plupart des cas que de déposer son bilan, laissant le nouveau propriétaire seul avec ses bestioles et leurs désagréments

 

Que les amis de la nature se rassurent cependant, les termites quand à elles, continuent de vivre tranquillement comme avant …. Mais il est vrai que dans leurs petits tunnels il n’y a pas de place pour l’argent.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Dylan 18/01/2017 10:22

Diagnostiqueur immobilier, c’est le métier auquel j’aspire. J’aime bien lire ton blog, car il me permet d’apprendre énormément sur le métier. Et je suis bien content d’être tombé sur ce sujet. Ça m’évitera de commettre la même bêtise à l’avenir.

Sacha 18/12/2014 14:20

Ce problème met en évidence un tas d'autres. En tout cas, c'est vrai que le marché actuel a changé les données. Et c'est dommage qu'il ait des personnes beaucoup moins scrupuleuses qui mettent des
acheteurs en mauvaises postures. Pour le métier, ce n'est pas bon.

Bureaux à Paris 05/12/2014 07:41

Il est important de connaître que le diagnostic a un état parasitaire, qu’il s’agisse de termites ou d’autres insectes xylophages, est obligatoire dans le cadre d’une vente de bien immobilier, que
ce soit un bâtiment d’habitation ou un bâtiment de commerce. Il s’agit en effet d’un des 9 diagnostics immobiliers obligatoires pour une vente de logements. Ce document de diagnostic va permettre
aux acheteurs d’avoir une vue beaucoup plus réaliste sur la valeur estimable du bien. Ils pourront éventuellement connaître d’avance quels types de travaux vont l’attendre à l’avenir.

BRUEL 03/11/2014 17:45

Effectivement.
Combien de fois je rappelle aux notaires et aux AI que l'actualisation du rapport nécessite une contre-visite, et qu'on me sort le traditionnel couplet "vous êtes bien le seul à le faire !"
Je leur répond qu'il faut le faire pour les raisons évoquées ci-dessus, mais que s'ils se contentent d'une actualisation administrative, et pour peu que l'acquéreur ait le moyen de prouver que le
diagnostiqueur ne s'est pas rendu sur place, il s'agit alors d'un faux en écriture. Et là, présence de termites ou non, ça ne le fait pas !
Après la question de la gratuité de l'actualisation, c'est toujours la même problématique d'avoir des concurrents qui ne se déplacent pas. Or ce que recherche le client, c'est le prix avant
tout.
Cordialement
PB

francis pontier 03/11/2014 17:34

informée de la présence de termites, il a fallu 5 mois de palabre pour réaliser le constat termites pour cette mairie du 78 sur un terrain public jouxtant des maisons contaminées, voilà plus d'un
mois que la déclaration a été faite, mais rien ,n'est arrivé en préfecture où le dossier est attendu, pendant ce temps des ventes peuvent être passées par le notaire qui lui ne demande pas le
diagnostic termites puiqu'il ny a pas d'arrêté, et notre acquéreur quand il va découvrir les termites dans quelques mois ou années que fera la mairie informée, mais qui tait volontairement la
connaissance de cette problématique. et pourqoi ce n'est pas à l'expert ou au diagnostiqueur de déclaré ce qu'il a mis à jour. tout ceci à MEDITER. JE SUIS EXPERT EN PATHOLOGIES DES BOIS DE
CONSTRUCTION