En quoi consiste le diagnostic performance énergétique ?

Avec l’augmentation du prix de l’énergie et les problèmes environnementaux actuels, la construction et la rénovation d’une maison est soumise à un diagnostic performance énergétique. La réglementation permet de savoir les capacités thermiques et énergétiques d’un logement en vente ou en location.

Diagnostic performance énergétique : de quoi s’agit-il exactement ?

Le diagnostic performance énergétique est un diagnostic immobilier, sans quoi le propriétaire ne pourra pas vendre ou louer son logement. Pour être valable, le bilan doit être effectué par un spécialiste, et ce, aux frais du vendeur. Le DPE, car il s’appelle également ainsi, est le résultat sur l’isolation et l’appareil de chauffage de l’immobilier en question. Cela permet de mesurer la consommation énergétique de la maison. Le résultat doit être mis dans un document spécifique dit « Dossier de Diagnostic Technique » avec les autres diagnostics obligatoires. Ce document doit être remis à l’acheteur ou au locataire au moment de la signature de l’acte authentique.

Avantages du diagnostic performance énergétique

L’accomplissement d’un diagnostic performance énergétique présente de nombreux avantages aussi bien aux cocontractants qu’à l’immobilier. D’abord, il permet à l’acheteur ou au locataire de savoir les dépenses énergétiques de la maison. Le diagnostic permet en effet de décrire la performance énergétique d’un immeuble et de ses équipements à travers son système de chauffage, son appareil de production d’eau chaude sanitaire, son système de climatisation ainsi que ses émissions de gaz. Il ne s’engagera pas à la légère et sera en mesure de choisir une maison moins énergétique. Pour le propriétaire, le diagnostic l’incite à construire une maison à basse consommation énergétique. Cela lui permet de surévaluer son immobilier, mais également de le transformer en une maison de l’écologie. En effet, un logement moins énergivore émet un faible taux de gaz CO2 dans l’atmosphère.

Diagnostic performance énergétique : quid de la classe énergétique d’une maison ?

Le diagnostic performance énergétique doit être effectué pour tout logement bénéficiant d’un système de chauffage. Après le bilan, le diagnostiqueur fournit deux sortes d’étiquettes qui servent à classer le niveau de dépenses énergétiques de l’immobilier en question. La première étiquette permet de connaître la dépense d’énergie et la deuxième étiquette, la quantité de gaz à effet de serre qu’elle émit. Pour la première classification, l’étiquette est de A, B, C, D, E, F et G. La classe A indique que la maison est économe en termes de consommation d’énergie tandis que la classe G indique qu’elle est énergivore. Quant à la mesure des quantités de gaz, ils sont calculés sur l’énergie effectivement consommée.