Syndic de copropriété : comment bien choisir ?

Le fait d’être propriétaire ne se limite pas à l’encaissement des frais de loyer. Il faut aussi s’occuper des tâches courantes d’entretien de la propriété et de la gestion des problèmes des locataires. En d’autres termes, être propriétaire est un travail considérable, et si vous achetez un bien locatif pour disposer d’une source de revenus additionnelle, vous devez être prêt soit à renoncer à une grande partie de votre temps libre, soit à engager vous-même un syndic professionnel. Cette dernière alternative est celle de plusieurs investisseurs immobiliers, mais si vous devez embaucher un syndic, il est crucial que vous recrutiez le bon. Voici quelques conseils pour choisir le prestataire qui supervisera votre investissement immobilier.

Trouver un syndic en ligne ayant une expérience locale

Un syndic transparent qui supervise des unités de location depuis plusieurs années a certainement appris une chose ou deux en cours de route, comme : comment bien traiter avec les locataires délinquants et comment négocier avec certains acteurs lorsque l’entretien et les réparations surviennent. Il est essentiel de trouver un syndic qui a une expérience décente de la gestion des propriétés dans la localité. Ainsi, il aura très certainement une longue liste de contacts professionnels en cas d’urgence immobilière. Il comprendra idéalement le marché locatif et sera bien outillé pour faire une publicité stratégique de votre propriété lorsque des appartements devront être loués. De plus, en tant que propriétaire, la dernière chose que vous souhaitez est un logement vacant, car cela est synonyme d’absence de revenus. Dans votre recherche d’un syndic, recherchez un prestataire qui a toujours été capable de vite remplir les logements et demandez-lui comment il a réussi à réaliser cela. Il ne sert à rien d’embaucher un professionnel qui comble les logements vacants en proposant un loyer très bas. Il convient d’embaucher un prestataire comme www.cotoit.fr, qui peut atteindre cet objectif grâce à un marketing solide.

Se focaliser sur les compétences organisationnelles du syndic à la carte

Les syndics ont généralement beaucoup de choses à faire. Ils doivent s’occuper de l’entretien, traiter les plaintes des locataires et tenir des registres financiers solides. Tout cela se résume à une bonne organisation. Trouvez donc un syndic moins cher qui affiche clairement cette qualité. De plus, il existe plusieurs logiciels conçus pour aider les syndics à assumer leurs responsabilités. Il est donc intéressant de trouver quelqu’un qui a une bonne maîtrise d’un logiciel dédié et qui l’utilise à son avantage (et au vôtre). Pensez aussi à choisir un professionnel doué pour la communication. Lorsque vous embauchez un syndic, vous lui confiez votre argent d’une manière ou d’une autre. Ce professionnel doit donc comprendre l’importance d’une communication claire et continue. Dans votre recherche d’un syndic, cherchez à trouver un prestataire qui vous tiendra fréquemment informé de façon proactive, afin que vous ne soyez jamais dans l’ignorance de problèmes potentiels liés à vos logements ou à vos locataires.

S’assurer que les frais facturés par le syndic moins cher sont raisonnables

Le seul inconvénient pour les syndics est qu’ils ne travaillent pas gratuitement. Mais cela ne veut pas dire que vous devez surpayer pour une bonne prestation. La majorité des syndics facturent entre 5 et 12 % du loyer qu’ils perçoivent pour les baux à long terme (un an ou plus). Si vous êtes propriétaire de plusieurs logements (environ 10, voire plus), vous pouvez bénéficier d’une réduction. Assurez-vous que le syndic de copropriété que vous cherchez à embaucher demande des honoraires raisonnables, car plus vous payez, plus vous diminuez vos bénéfices. Et si ses honoraires sont plus élevés que prévu, assurez-vous d’obtenir quelque chose qui en vaut vraiment la peine en retour. Pensez également à consulter les travaux actuels du syndic. La meilleure façon de savoir ce que vaut réellement un syndic est de le voir en action. Visitez donc les propriétés qu’il gère, afin de voir si elles sont propres et bien entretenues. N’hésitez pas non plus à parler aux locataires actuels pour savoir ce qu’ils pensent de leur propriété et de la façon dont elle est gérée.

Obtenir des références pour bien choisir son syndic professionnel

Parfois, les meilleurs syndics sont ceux qui vous sont conseillés par des amis, des collègues et des membres de la famille. Vous devriez demander à toute personne de votre entourage qui travaille dans l’immobilier ou la gestion de biens immobiliers si elle connaît un prestataire qui pourrait vous convenir. Le bouche à oreille est très puissant lorsqu’il s’agit de trouver un syndic en ligne qualitatif. Si un prestataire a une mauvaise réputation, il y a de fortes chances que le message se soit répandu parmi les propriétaires et les professionnels du secteur. Les professionnels ayant une bonne réputation seront aussi plus faciles à trouver. Vérifier ensuite auprès des autorités compétentes pour vous assurer que votre futur syndic est agréé. N’oubliez surtout pas d’interviewer plusieurs candidats (au moins trois) avant de faire votre choix.